L’I.A. (Intelligence Artificielle) s’imposera-t-elle comme une composante incontournable du quotidien ? Une fois n’est pas coutume, comme toutes les évolutions, elle se place entre objet d’inquiétude et de fascination. Néanmoins, il faut rappeler que l’IA n’est pas une nouveauté, et l’intérêt qu’on lui porte remonte à bien avant l’apparition des premiers automates.

On cite souvent le Mythe de Pygmalion, issue des Métamorphoses d’Ovide, pour marquer l’entrée de l’IA dans le champ de la littérature. Bien plus tard, pendant la Renaissance, Léonard de Vinci se passionne pour la recréation mécanique d’animaux. C’est toutefois au cours du 20e siècle que la recherche s’accélère. Dès 1914, Leonardo Torres Quevedo invente une machine capable d’effectuer un calcul suffisamment sophistiqué pour battre un adversaire aux échecs. Dans les années cinquante, l’émulation scientifique autour du sujet croît, certaines têtes sortent du lot. Parmi elles, Alan Turing, qui au-delà de son travail de cryptographe durant la seconde guerre mondiale, s’intéresse à la question de conscience des machines. Ce n’est pourtant qu’en 1956, que John McCarthy, lors d’un séminaire, entérine l’expression Intelligence Artificielle, et donne naissance au domaine d’étude que l’on connait aujourd’hui.
Depuis, l’Intelligence Artificielle, a connu des domaines d’application divers et variés. L’écosystème bordelais, riche en innovation, est porté lui aussi par des startups et entreprises présentant des évolutions majeures du domaine de l’IA et de la robotique. Pour vous en rendre compte, rendez-vous mercredi 7 mars au Palais des Congrès de Bordeaux pour une nouvelle édition de La Grande Jonction.

Historique

   

 

1957 : tentative d’imitation du schéma du cerveau humain par Frank Rosenblatt, se matérialisant par un ordinateur, le MARK 1.
1972 : premier système capable de reconnaissance vocale en continue par Raj Reddy, développé afin d’améliorer les programmes de jeux d’échecs.
1973 : mise en place d’un système pour le diagnostic dans le domaine de la médecine MYCIN par Edward Shortliffe.
1986 : début des recherches sur les robots humanoïdes, création d’Asimo, robot développé par la firme japonaise Honda.
1996 : IBM développe Deep Blue, ordinateur spécialisé dans le jeu, il bat Garry Kasparof un an plus tard.
2010 : Siri assistant vocale devient propriété de Apple.
2012 : le défi ImageNet, concours de reconnaissance d’images, est gagné grâce à un réseau de neurones profond, deep learning.
2016 : AlphaGo bat un maître coréen. Vingt ans après les joueurs d’échecs, les champions de go puis de poker s’inclinent à leur tour devant des programmes d’intelligence artificielle.

 

Je m’inscris à La Grande Jonction